Accueil : Accueillir l’autre pour ce qu’il est sans jugement et si possible dans l’intergénérationnel.

Accueillir des groupes et des personnes extérieures.

Authenticité : Oser dire ce que l’on pense et ressent, même maladroitement. Être Vrai avec soi-même et les autres.

Bien-être et sécurité : Veiller au bien-être et à la sécurité physique, morale et affective de tous les membres du groupe, notamment des plus fragiles et des enfants.

Bienveillance : Se montrer enclin à l’indulgence et la compréhension en cherchant le bien pour soi, pour les autres et pour le groupe.

Confidentialité : Chacun s’engage à respecter la confidentialité des propos personnels tenus par les membres du groupe tant dans des conversations privées qu’en plénières.

Equivalence : Reconnaître la valeur et le pouvoir de chacun dans le cercle ; accorder autant de valeur aux points de vue minoritaires qu’aux points de vue majoritaires.

Intégrer et prendre en compte l’avis des enfants dans certaines décisions les concernant et définies ensemble.

Joie : Laisser de la place à l’humour (respectueux), à la légèreté, aux réjouissances et aux festivités.

Ouverture : Avoir un esprit d’ouverture en vue de tisser des liens avec les personnes et des structures environnantes.

Respect : Respecter la parole de chacun comme étant sa vérité ; chacun veille à éviter les jugements, interprétations, suppositions, reproches ou sous-entendus.

Respecter la sphère privée de tous dans la mesure où elle n’interfère pas avec les valeurs communes et le fonctionnement du groupe.

Respecter l’environnement en montrant une volonté de réduire l’impact individuel et collectif sur la planète au quotidien.

Solidarité : Faire preuve de solidarité avec les autres membres du groupe.

S’ouvrir aux personnes extérieures dans le besoin dans la mesure où elles adhèrent aux valeurs du groupe et à son fonctionnement.

Souveraineté : Prendre la responsabilité de ses paroles, de ses actes, de ses émotions et de ses réactions. Choisir en conscience ce que l’on souhaite partager, en respectant ses limites et en prenant en compte celle des autres.

Être souverain dans l’expression de ses ressentis, de ses besoins et la formulation de demandes concrètes, de propositions, de refus et d’objections.

Être responsable des décisions prises dans les rôles attribués.

 

 

Dans l’harmonie ou le conflit, nous nous rencontrons en personne avec ouverture et affection. Chacun de nous s’engage à aller au-delà de ses peurs et de ses blessures pour découvrir et partager ses vérités les plus profondes” (Vivre autrement: écovillage, communautés et écohabitats, Diana Leafe Christian, Ed. Ecosociété) dans la perspective d’un objectif commun.